997 NEWS POLITIQUE

Publié le 17 août 2021

  • Le New York Magazine affiche en une un portrait du président américain paniqué face à sa dégringolade dans les sondages d’opinion, qui serait due aux influences contradictoires et délétères de son propre parti.
  • Ce dimanche 28 novembre, les Honduriens sont appelés à renouveler leurs maires, leurs députés et à élire un nouveau président. L’enjeu est de taille pour l’avenir de ce pays sclérosé par la corruption et le trafic de drogue, dévasté par deux ouragans consécutifs et affaibli par l’exode de ses habitants.  
  • L’hebdomadaire de Sofia Kapital annonce des négociations difficiles entre les opposants et l’ancien Premier ministre Boïko Borissov, tout en se réjouissant de leur transparence, une nouveauté dans le pays.
  • Le 24 novembre devait être le jour où la Suède nommerait enfin une femme à la tête de son gouvernement. Si la sociale-démocrate Magdalena Andersson a bien été élue par le Parlement, elle a dû démissionner dans la foulée. Pour les médias du royaume, ce n’est que partie remise.
  • Dans une interview accordée le 20 novembre au quotidien El País, l’ancien dirigeant de gauche brésilien, favori de la prochaine présidentielle, a nuancé la contestation suscitée par la réélection de Daniel Ortega à la tête du pays d’Amérique centrale, où l’opposition a été évincée. Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir.  
  • En se fondant sur un article de la Constitution mexicaine, le président Andrés Manuel López Obrador a annoncé qu’une longue liste de projets de son gouvernement bénéficierait d’un statut prioritaire, synonyme de rapidité d’exécution aux dépens de la transparence, résume la presse nationale.
  • Un morceau prônant la construction d’une ligne de train à grande vitesse entre la Chine et Taïwan a fait réagir sur les réseaux sociaux. Du côté taïwanais, le clip a suscité critiques et moqueries, décrit comme une manœuvre de propagande fondée sur un projet relevant de la “science-fiction”.
  • Ce dimanche 21 novembre, des manifestations ont été organisées dans plus de cinquante villes britanniques pour alerter sur les conditions de travail des sages-femmes, qui se plaignent de surmenage en raison d’un manque de personnel. 
  • À Genève, Londres ou Bruxelles, les déplacements du polémiste français font l’objet de vifs mouvements de rejet. Ses sorties identitaires et xénophobes très médiatisées nourrissent l’appréhension des villes et minent les efforts d’Éric Zemmour pour se bâtir un semblant de crédibilité internationale.
  • Des fonctionnaires démissionnaires accusent le ministère de l’Éducation d’avoir supprimé de l’Enem, l’équivalent brésilien du bac, qui commence ce 21 novembre, certaines questions portant surtout sur l’histoire récente du pays.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google