565 Owen, le chien des gendarmes abbevillois, permet deux interpellations près d’Amiens

Publié le 13 janvier 2021

Le berger malinois de l’équipe cynophile d’Abbeville a aidé à retrouver
des individus en fuite, à hauteur de Saint-Vaast-en-Chaussée, le 7 janvier.
Quatre personnes interpellées. C’est le dernier résultat d’Owen, le berger
malinois de l’équipe cynophile d’Abbeville. Le chien a été engagé le 7
janvier, peu avant minuit.

Tout a commencé par un véhicule, mis en fuite par le Peloton de surveillance
et d’intervention (PSIG) de Crèvecoeur-le-Grand (Oise) sur l’aire de repos
d’Hardivillers (A 16). Une course-poursuite s’est alors enclenchée jusque
dans la Somme. Après avoir abandonné le véhicule à hauteur de
Saint-Vaast-en-Chaussée, entre Flixecourt et Amiens, les individus ont pris la
fuite dans les champs et bois, situés à proximité.
« De nombreuses unités et moyens ont été alors déployées par les
groupements de l’Oise et de la Somme : COG (centre opérationnel de la
gendarmerie), EDSR (escadron départemental de sécurité routière), les BT
(brigades territoriales), les PSIG (peloton de surveillance et d’intervention
gendarmerie), équipe cynophile du PSIG d’Abbeville (Owen), hélicoptère de
la SAG (section aérienne de gendarmerie) », indique la gendarmerie
samarienne. Deux fuyards ont été interpellés rapidement par le PSIG.

C’est là qu’Owen est entré en piste, avec son maître et l’assistant
maître de chien, pour retrouver les autres fuyards. Sur le terrain, le chien a
immédiatement suivi une direction franche : il a désigné un textile (type
bonnet) abandonné dans la végétation. Owen a remonté la piste jusqu’à une
zone boisée et une exploitation agricole et ses dépendances. Grâce à ces
informations, l’hélicoptère, équipé d’une caméra thermique, a repéré
deux individus prenant la fuite à travers champs. La patrouille du PSIG
d’Abbeville a procédé à leur interpellation, dans le champ.
source cp

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google